Les valeurs, le socle de la réussite des startups ?

Que serait une entreprise sans valeur ? Rien, du moins en apparence : aujourd’hui, la plupart des entreprises revendiquent une culture, le fait d’être portées par des valeurs (écologiques, sociétales ou morales) décrétées, innées ou acquises… quitte à ne pas toutes les appliquer. Si cette posture de fait est répandue dans les grandes organisations, qu’en est-il pour les startups ? Si les valeurs constituaient un véritable socle de croissance ?

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

C’est un ADN, une identité revendiquée et – comme son nom l’indique – cultivée d’abord par le dirigeant et porté par ses équipes. La culture d’entreprise, c’est à la fois un “code moral”, une posture, un état d’esprit :

  • Interne. Il concerne les relations aux autres, aux collaborateurs, aux stagiaires, aux clients… C’est le pacte et les objectifs communs qui soudent l’équipe.
  • Externe. Il est rattaché à des valeurs sur lesquelles l’entreprise n’hésite pas à communiquer et qui la lie à ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires, sa communauté, comme aux médias !

Les valeurs représentent une part essentielle de la culture d’entreprise. Bien mise en avant, et en œuvre, elles permettent d’augmenter l’engagement, la productivité, l’implication et la motivation des collaborateurs, ainsi que l’adhésion du marché aux messages diffusés par l’entreprise.

Les startups, des entreprises aux valeurs fondamentales

Dans certaines entreprises, la définition de valeurs est devenue plus une mode, une obligation que (s’)imposent les RH, qu’un véritable engagement. Pourtant cette politique, cette dynamique, peut représenter un levier de croissance indéniable. Chose que nombre de startups ont bien saisi. C’est ce que l’on a vite appelé, à tort ou à raison, “l’esprit startup” :

  • Une attention particulière portée aux échanges entre collaborateurs> que l’on veut constants et sous des formats innovants. On pense par exemple aux deux types de rendez-vous mis en place chez Fabernovel : une réunion le lundi matin, relativement classique ; les speed meetings, pour lesquels chaque collaborateur reçoit par mail le nom d’un collègue, d’un manager ou d’un directeur qu’il doit rencontrer autour d’un café pour lui expliquer les projets sur lesquels il travaille.
  • Une émulation permanente au sein des équipes, des projets menés… le tout dans un climat de confiance mutuelle.
  • Des initiatives anti-routine, propres à développer la créativité des collaborateurs. Chez Mimoco, par exemple, une startup de Boston qui fabrique des clés USB décalées, locaux et matériel sont à disposition des salariés en soirée – l’un d’eux a ainsi pu développer une application de partage de musique sur Twitter, qu’il a lancée depuis.
  • Une ambiance de travail détendue, avec souvent des salles dans lesquelles les collaborateurs peuvent se changer les idées.

Des buts nobles pour valeurs

Les valeurs des startups ne s’arrêtent pas à une organisation du travail spécifique. Beaucoup ont été fondées sur des buts “nobles” (c’est le cas des entreprises de la greentech, comme Stimergy qui vise à implanter des data centers dans des immeubles d’habitation, des bâtiments tertiaires ou des collectivités afin d’en faire des “chaudières numériques”) avec une certaine vision de la société (Facebook, par exemple, se donne pour objectif de “connecter le monde”) ou des envies de faciliter le quotidien (la startup Pysae a par exemple mis au point un système de géolocalisation de bus fonctionnant grâce aux smartphones et aux tablettes, qui vise les petites et moyennes agglomérations ainsi que les transports scolaires). Autant de désirs qui représentent des lignes de conduite pour les collaborateurs !

Des valeurs, des bénéfices, des enjeux

Les valeurs d’une startup ne constituent pas uniquement un avantage par rapport à la concurrence.
Elles sont également fondamentales au sein même de l’entreprise, pour sa structuration, son évolution, sa croissance.
Quand des entreprises comme Criteo passent d’une vingtaine de personnes en 2008 à plus de 1 300, 7 ans après, les valeurs permettent de créer une unité, une cohésion au sein de la startup.

En revendiquant et en appliquant des valeurs érigées au rang de principes, les startups peuvent relever mieux que les autres les défis et les crises de croissance qui jalonneront son quotidien et faire corps dans les difficultés.
Au-delà des processus de recrutement, de formation… ces entreprises intégreront plus facilement de nouveaux collaborateurs, qui adhèrent à un esprit tout autant qu’à un projet, un enjeu crucial pour des entreprises en forte croissance.

Le témoignage d’Olivier Bernasson, président-fondateur de pecheur.com, et partner d’Axeleo

Le « pourquoi », le « sens » de entreprise est primordial, vital. C’est le sens du projet qui montre l’horizon et induit les valeurs qui baliseront la voie tout au long de la vie de l’entreprise.

Les valeurs sont les repères, les limites qu’il ne faut pas franchir sous peine de se perdre. Le sens et les valeurs sont les juges de paix pour imaginer, décider, pour trancher. Il est de la responsabilité de tous de faire vivre le sens et les valeurs communes.

À la naissance d’une startup, les valeurs, même si elles ne sont pas clairement formulées, sont de fait partagées par ceux qui se rassemblent autour du projet. Avec le temps, la croissance, les impératifs économiques, la compréhension du sens peut se perdre, se diluer, se transformer. C’est l’un des plus grands dangers qui menacent une entreprise de croissance.

Si elle perd son sens et oublie ou renonce à ses valeurs, elle perdra tout ce qui a fait sa force pour arriver là
et perdra, à terme, tous ceux qui s’étaient rassemblés autours de ses valeurs : collaborateurs, partenaires, clients… jusqu’à se perdre elle même.

C’est pour ces raisons qu’il est vital de choyer les valeurs, les partager et les faire vivre au quotidien.

Les valeurs des startups représentent tant des opportunités de croissance qu’une forme de guide pour les collaborateurs. Vous avez définit des valeurs pour votre entreprise, qu’il s’agisse d’une startup, une PME ou une ETI, ou d’un grand groupe. Comment avez-vous précédé ? Comment les mettez-vous en œuvre au quotidien ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Source de l’image à la Une : Flickr (INTVGene)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s