Genepred : « Axeleo nous aide concrètement à structurer notre modèle économique »

Retour sur le parcours de Tellmeplus, accéléré Axeleo depuis près de deux ans. Jean-Michel Cambot, le fondateur de l’entreprise, et Benoît Gourdon, son CEO, nous racontent la naissance de Tellmeplus, son évolution, leur rencontre et le soutien apporté par Axeleo.

Création graphique mettant en avant les deux interviewés de tellmeplus Jean-Michel Cambot et Benoît Gourdon.

(à Jean-Michel Cambot) Jean-Michel, pouvez-vous nous faire une rétrospective de Tellmeplus depuis sa création ? Quelle était la vision de départ ? Quels événements, échecs comme réussites, ont ponctué ces 5 années ? Comment cette vision a-t-elle évolué ?

Tellmeplus a été créée en 2011 avec l’idée de proposer une solution mobile basée sur des algorithmes de profiling prédictif. Tellmeplus reposait en effet sur un système d’intelligence artificielle permettant aux utilisateurs de pousser des offres (commerciales, culturelles…) en fonction des goûts de l’utilisateur et de sa localisation géographique. Tout en préservant le caractère anonyme des données collectées, le machine learning intégré à la solution permettait d’approfondir et affiner la connaissance de l’utilisateur dans le temps, et donc de lui proposer des offres de proximité de plus en plus adaptées. Nous avons reçu le Prix Oseo dans la catégorie Création Entreprise pour cette idée. Toutefois, nous nous sommes rendu compte rapidement que notre modèle économique BtoBtoC devait évoluer. En effet, nous faisions face à une problématique insolvable : réussir à accroître notre base d’annonceurs pour attirer les utilisateurs et, dans le même temps, réussir à augmenter notre base utilisateurs pour convaincre les annonceurs de nous rejoindre.

Il y a 3 ans, nous avons décidé de faire évoluer notre logiciel et de cibler le marché BtoB ; l’arrivée de Rémi Coletta, Maître de Conférences au LIRMM/CNRS, en tant que directeur scientifique de Tellmeplus a été décisive. Nous avons développé un algorithme d’intelligence artificielle s’appuyant sur une technologie brevetée appelée « Meta Active Machine Learning » : en laissant l’intelligence artificielle sélectionner automatiquement les algorithmes et analyser toutes les données brutes disponibles, nous sommes capables de fournir une réponse à toute problématique métier en trois semaines et ce, avec 90 % de fiabilité ! En nous appuyant sur notre cœur de métier, la Business Intelligence, nous nous différencions des offres du marché puisque nous permettons aux experts de s’affranchir de la modélisation du modèle prédictif. Ils interviennent une fois que la modélisation est faite, pour en vérifier la pertinence et l’améliorer si nécessaire. Notre approche est donc résolument disruptive et à contre-pied de ce que l’on peut trouver aujourd’hui sur le marché.

Aujourd’hui (et depuis peu), il y a une prise de conscience générale de la puissance de l’intelligence artificielle. Chez Tellmeplus, nous avions anticipé ce potentiel et nous sommes actuellement en train de développer notre solution Prédictive Objects pour que cette dernière soit intégrée directement dans les objets connectés. Ainsi, notre solution permet d’adresser les problématiques des Fintech, mais aussi celles de l’Industrie 4.0 ou de l’IoT. En effet, nous venons de participer à la Foire d’Hanovre et nous avons pu nous rendre compte de l’intérêt de l’Industrie pour notre solution. Nous y avons rencontré des acteurs industriels majeurs qui réfléchissent à comment passer à l’Industrie 4.0 ou ont même initié des projets concrets.

(à Jean-Michel Cambot) Comment Axeleo a accompagné Tellmeplus au cours des deux dernières années ? Qu’avez vous réalisé qui aurait été impossible sans le soutien d’Axeleo ?

Il n’a pas été facile de convaincre mon entourage du potentiel de notre concept d’intelligence artificielle, qui était très disruptif. J’ai également rencontré les problématiques inhérentes à toute entreprise qui développe sa propre solution. Faire de la R&D constitue en effet un investissement, dont le ROI n’est pas immédiat. Il faut donc réussir à convaincre les sponsors de croire en notre vision sur le long terme, pour nous aider à structurer notre offre et à passer le cap de l’industrialisation.

La rencontre avec Axeleo est arrivée à point nommé. Des grandes entreprises avaient démontrées un fort intérêt pour notre solution, mais je n’étais pas en mesure, à ce moment-là, de pouvoir leur répondre. Avec Axeleo, ce fut tout d’abord une rencontre humaine. Mais le groupe nous a également fourni un support opérationnel puis financier et accompagné dans la recherche de fonds (rédaction du business plan, recherche d’investisseurs…).
Particulièrement impliqué en tant qu’actionnaire, Axeleo est un partenaire financier qui a une réelle valeur ajoutée côté business.

(à Benoît Gourdon) Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre TMP en tant que CEO ?

J’ai toujours suivi et aidé des startups dans leur réflexion sur la stratégie et le développement. Alors qu’au début mon aide était informelle, j’ai commencé à le faire de façon plus officielle à partir de fin 2013. Parmi les structures que j’accompagnais figurait Tellmeplus, dont je suis devenu le premier investisseur privé en 2014. Ce qui m’intéresse, quand j’investis financièrement dans une startup, c’est également de m’investir personnellement dans sa stratégie en faisant partie du comité exécutif. La collaboration avec avec Jean-Michel a mis en lumière une grande complicité humaine et professionnelle, il m’a donc proposé d’accompagner la levée de fonds et de devenir CEO de Tellmeplus, fonction que j’occupe depuis le 1er février 2016.

(à Benoît Gourdon) Après cette 1re levée de fonds de 4,2 millions d’euros, quels sont les défis que vous avez à relever ? En quoi Axeleo est un allié en ce sens ?

Nous avons 3 défis à relever, plutôt communs pour toute startup en phase de développement, mais particulièrement importants pour les entreprises ayant une technologie à très fort potentiel comme Tellmeplus.

  1. Mettre en place une stratégie de concentration, c’est-à-dire affiner la vision et se focaliser sur les marchés sur lesquels la technologie apportera le plus.
  2. L’exécution, c’est-à-dire la mise en place d’un cycle complet de vente, de la détection des opportunités à la vente de manière industrielle.
  3. Géographiquement, identifier les pays les plus mûrs et les plus matures pour recevoir notre offre et comprendre le fonctionnement de leur marché.

Axeleo nous accompagne dans ces défis en nous apportant une aide directe grâce à ses compétences en interne : les salariés d’Axeleo possèdent des expertises dans des domaines très opérationnels comme le volet juridique ou la stratégie marketing. Axeleo nous fournit également une aide indirecte en nous ouvrant son réseau : mises en relation opérationnelles avec des directions innovation par exemple, qui se traduisent par des rencontres formelles, des réunions de travail et des projets…

(à Jean-Michel Cambot) Tellmeplus se tourne vers l’IoT, pourquoi ? Comment percevez-vous cette tendance ? Quelle est la vision / ambition ? En quoi Tellmeplus a une technologie unique au monde ?

Comme je l’ai dit plus haut, lorsque j’ai évoqué mon approche à mes actionnaires au départ, ils n’ont pas caché leur scepticisme, mais la prise de conscience collective sur l’énorme potentiel du Big Data, qui est très médiatisé depuis le début de l’année, m’a permis de prouver que ma vision était juste. Tous les secteurs sont en train de se transformer et se tourner vers l’IoT, notamment l’industrie lourde, au niveau de la chaîne de production. Nous ne sommes donc plus dans la phase d’évangélisation. Nous avons de la concurrence, ce qui est positif : c’est un marché très vaste, avec un potentiel gigantesque. Tellmeplus se distingue à la fois par son approche et sa solution Predictive Objects.

Aujourd’hui, ma mission au sein de Tellmeplus est d’imaginer et prévoir la stratégie à 2-3 ans. Nous avions vu juste avec l’IoT, que nous poussons depuis 2 ans et qui nous permet aujourd’hui d’adresser d’autres secteurs que les Fintech. Ma vision, c’est que demain, nous pourrons intégrer notre solution Predictive Objects dans tous les objets. C’est une vision qui est plus largement partagée aujourd’hui. Tous les industriels que nous avons rencontrés à la foire de Hanovre nous ont confortés dans la valeur de notre solution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s