Axeleo Capital dans la robotique, vraiment ?

Le 2 mai 2018, Axeleo Capital a annoncé avoir leadé un tour de seed de 1,2M€ dans la startup robotique iFollow aux côtés de son Seed Club et de NCI Gestion. Nous notons aussi la participation à ce tour de table des fondateurs ainsi que X-Création (incubateur de Polytechnique).

La cobotique au service de la logistique

Fondée par Vincent JACQUEMART et Nicolas MENIGOZ après un concours gagnant en sortie de l’école Supelec, iFollow est un robot autonome pour la préparation de commandes alimentaires.

“L’objectif est de changer la vie des préparateurs en les assistant d’une solution robotique permettant d’accroître leur productivité et réduire considérablement la pénibilité du picking”

iFollow se positionne comme la solution permettant aux industriels accroître leur productivité à la fois sur la préparation de commande, mais aussi sur le conditionnement.

Le robot autonome d’iFollow intègre tous les paramètres de l’entrepôt logistique ainsi que toutes les commandes à réaliser (article par article), afin de se déplacer de manière optimale (individuellement et collectivement).

L’opérateur suit le robot, réalise les prises d’articles qui lui sont proposées par l’interface, et dépose les articles au bon endroit sur l’étagère pilotée par le robot dans le but de pré-conditionner les commandes. Il est à noter que les robots d’iFollow s’adaptent à n’importe quel type d’étagères et d’entrepôts, fonctionnent en collaboration avec le préparateur, et sont parfaitement autonomes

Cette dimension cobotique, c’est-à-dire l’optimisation de la relation homme-machine, nous a convaincu de faire confiance à ce produit. En effet, cette approche “collaborative” ouvre à la startup tout le marché des entrepôts et process existants. Les autres acteurs de la logistique robotique proposent de remplacer l’humain dans la préparation, nécessitant majoritairement l’implémentation dans de nouveaux entrepôts.

Un premier vertical qui “gèle” de source

Chez Axeleo (notre accélérateur) et Axeleo Capital (notre fonds d’accélération), nous sommes de fervents défenseurs de la verticalisation. C’est même un des travaux structurants que nous menons systématiquement avec nos startups. Effectivement, la verticalisation permet de :

  • construire une proposition de valeur impactante,
  • adopter un messaging métier rassurant,
  • accélèrer considérablement les 3 premières phases de scale up business(POC payants > 1ères ventes packagées > 1ère industrialisation des ventes),
  • embarquer plus rapidement des premiers partenaires en indirect qui vont être capable de se substituer et enrichir le discours avec ses équipes d’experts conseil.

Dès notre rencontre initiale, iFollow a répondu à cette attente clé avec un use case simplissime à comprendre. Aujourd’hui, la préparation de commandes en froid négatif se résume aux points suivants :

  • une température de -25°,
  • des opérateurs qui restent maximum 7 minutes en chambre,
  • un rack de +300kgs à pousser,
  • un papier pour cocher les articles piqués,
  • des erreurs de picking nombreuses compte tenu du process et des conditions,
  • un conditionnement complexe car aucun ordonnancement n’est réalisé pendant le picking.

Pas besoin d’être un expert en product/market fit pour comprendre la valeur que peut avoir un robot cobotique dans cet environnement hostile. C’est dans ce cas d’usage parfait qu’iFollow peut exprimer sa double proposition de valeur à savoir croissance de la productivité et amélioration substantielle des conditions de travail des préparateurs.

Un des leaders français du secteur est client, vous comprendrez donc que la première phase de déploiement marché va être rapide si l’offre, le pricing, le messaging, et le processus commercial sont bien structurés… mais nous sommes là pour cela avec Axeleo !

Le retail comme point d’orgue

Bon le froid négatif c’est bien pour commencer, mais où se situe le big game, le gros upside de valeur ?

Il faut remonter à la genèse du projet pour le percevoir. Historiquement, Nicolas et Vincent voulaient permettre aux personnes à mobilité limitée ou réduite de réaliser leurs courses en supermarché sans contraintes grâce à un chariot autonome. C’est d’ailleurs sur cette idée qu’ils ont gagné le concours SupElec et réussi une campagne de crowdfunding sur KissKiss. Puis, ils ont intelligemment mis cette version en stand-by pour se focaliser sur la logistique.

La mobilité en magasin ne sera peut-être pas l’usage qui sera principalement adressé dans les prochains mois pariFollow compte tenu du prix de revient très faible des caddies actuels (environ 100€). Mais un chariot autonome peut être utile pour répondre à des problématiques clés des retailers sur le merchandising notamment.

C’est dans cette mission de réflexion, construction, testing, et industrialisation que nous serons à même d’épauler les fondateurs dans leur choix. Tous les chemins mènent à Rome, mais notre rôle est de les aider à choisir le plus rapide, construire le trajet avec eux, et être leur GPS au quotidien pour ne pas dévier de la trajectoire optimale.

Plusieurs options sont ouvertes et seront affinées pour les mois à venir, du drive, à la surveillance des stocks en merch, en passant pour le réassort automatique en rayons… Autant d’enjeux majeurs pour permettre aux distributeurs d’améliorer leur qualité de services aux consommateurs qui subissent par exemple des ruptures de stock fréquentes en brick&mortar, alors qu’elles sont rarissimes en e-commerce.

Voila des pistes qui permettront à la société d’accroître considérablement sa base installée, et de commercialiser de véritables modules d’analytics qui rendront la valeur perçue du software indépendante du robot.

Une équipe de surdoués

On est jeunes et ambitieux… Cette chanson “Les Princes de la ville” d’un célèbre groupe de rap français correspond bien à cette team.

Motivation, pragmatisme, et sérénité sont les maîtres-mots que Nicolas et Vincent ont réussis à faire adopter par leur équipe de 10 personnes. Malgré leur jeune âge, ils font preuve d’une maturité technologique, produit, et commercial épatante. Surtout, ils ont une marge de progression immense, et souhaite s’entourer des meilleurs pour la dépasser le plus vite possible. Sur cet aspect, ils sont très proches des fondateurs d’Ermeonotre dernière startupsmart industry.

Encore plus qu’à l’accoutumé, dans ce dossier en hyper seed où le produit hardware est encore en prototypage, les hommes sont l’unique véritable variable de décision d’investissement. Nous misons à ce jour sur une équipe qui a déjà su s’adapter à un nouveau marché, alors que la genèse du projet était tout autre (ce qui est toujours extrêmement compliqué à réaliser), générer des premiers tests concluants (aussi bien techniquement que commercialement), et réaliser des prouesses techniques.

A nous, en tant que fonds d’accélération de référence, d’être capable de faire exprimer le talent de cette équipe pleine de promesses.

Pour finir, nous remercions Vincent, Nicolas, et toute leur équipe pour leur confiance dans cette aventure collective, ainsi qu’Yves GUIOL (managing partner du nouveau fonds seed de NCI Gestion, WaterStart Capital) et notre Seed Club pour ce co-investissement.

Définitivement, les robots ne remplaceront pas les hommes, ils les assisteront pour exprimer leur plein potentiel !

 

Par Lucas Mesquita et initialement publié sur Medium.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s